Puyrolland, un site historique et mystérieux

A 2 km tout droit en sortant de la maison et 20 petites minutes à pied, se trouve la butte, la colline, le site de Puyrolland ( ou encore Le Terrier)

Grande prairie, petits bois, orchidées sauvages, vue à 360°, sur le chemin de Compostelle, ce lieu avec ses deux églises accolées, est particulier et agréable.

Le site tiendrait son nom du passage du chevalier Rolland. Avec les armées de Charlemagne cela est avéré. La légende raconte ensuite que, tombé amoureux d’une jeune fille du coin qui s’est refusée à lui, il lança de colère son épée (ou sa hache) dans les airs qui en retombant se ficha en terre, faisant surgir la colline.

Plus certainement, il vint aussi pour traiter une affaire avec un seigneur local de Saintonge et rdv fut pris sur la colline.

L’église, date du milieu du XIIe siècle. Elle a été détruite à plusieurs reprises. Au cours de la guerre de cent ans, puis lors d’un épisode de la guerre de religions. De l’époque romane, il ne subsiste aujourd’hui qu’une partie de la nef et le portail. À l’intérieur des ruines, un escalier mène à une crypte voûtée souterraine.

Bien d’autres histoires circulent, croustillantes et incertaines sur ce site mal connu et très agréable à fréquenter.

Voici un vidéoclip que j’ai eu la chance de tourner sur le site avec le cinéaste Benoit Castelnau avec un titre de mon tour de chant « Oh! Tour d’Gainsbourg »